Transport durable Pour une nouvelle forme de mobilité

Le transport aérien

Le transport aérien demande des réponses environnementales à la hauteur de sa croissance, alors même qu'il suscite des nuisances et qu'il soulève des levées de boucliers. Les nuisances apportées par le bruit nécessitent des réponses collectives. Des Chartes de qualité de l'environnement sonore doivent faire l'objet d'une concertation permanente avec les riverains, les associations et les élus. Il importe que les commissions consultatives de l'environnement, les comités techniques paritaires soient actifs. Au-delà de ces instances de concertation, le gouvernement français a instauré une autorité nationale de contrôle des nuisances des aéroports.

 

 

 

Le développement du transport aérien pose la question de la bonne utilisation des créneaux horaires, denrée rare dans ce domaine. S'il faut réserver la priorité aux long et moyen-courriers, il y a en revanche pour les courtes distances à l'échelle européenne, une plage de substitution avec le TGV. Pour les accès depuis les agglomérations, il faut améliorer les transports collectifs. Nul voyageur ne peut se satisfaire d'un temps d'accès depuis le centre de Paris ou d'autres grandes villes vers les aéroports, plus long que le temps de vol proprement dit.. Un meilleur ancrage dans le tissu social et régional est nécessaire. Malgré ses nuisances, le transport aérien doit être accepté, pour la création de richesses et d'activités qu'il apporte.

 

|Contact |Reproduction interdite : Transport durable.com